Pourquoi est-ce que vous ne pouvez pas avoir de clôtures sur une certaine hauteur à l'avant ou à l'arrière?

Pourquoi est-ce que vous ne pouvez pas avoir de clôtures sur une certaine hauteur à l'avant ou à l'arrière?

Les principaux objectifs d’une clôture sont de garder les animaux à l’intérieur, de laisser passer les gens, et peut-être même que d’autres ne puissent pas voir dans votre cour. Mais si tel est le cas, pourquoi existe-t-il des lois limitant la hauteur des clôtures? En outre, que se passerait-il si vous ignoriez la loi et construisiez une clôture monstrueuse de toute façon, ou plantiez une rangée de grands arbres autour de votre propriété à la place pour essayer de contourner les restrictions de hauteur de clôture?

Contrairement à ce que vous attendez d’un objet aussi anodin qu’une clôture construite sur votre propre propriété, les lois relatives à la construction et à la réglementation des clôtures sont extrêmement complexes. Comme indiqué par la bibliothèque de droit Lectric, les ordonnances relatives aux clôtures dans les zones urbaines et suburbaines peuvent être remarquablement robustes et souvent extrêmement complexes et austères. De plus, comme la majorité des lois sur les clôtures sont traitées au niveau local, une partie de ce que nous sommes sur le point de dire peut ne pas s’appliquer spécifiquement à la région dans laquelle vous vivez.

Cela dit, bien que les règles relatives à la construction d’une clôture soient très strictes, elles sont notoirement difficiles à appliquer. Par exemple, disons que les lois sur les clôtures de votre région stipulent qu’aucune clôture ne peut dépasser 6 pieds de hauteur, ce qui est assez courant dans de nombreuses régions. Si vous construisez une clôture de 7 pieds de hauteur, le problème ne se posera généralement que si quelqu'un se plaint. Et même dans ce cas, il n’ya aucune garantie que cette plainte produise quoi que ce soit, en particulier si vos voisins attendent quelque temps avant de se plaindre ou si la structure est en place avant l’arrivée d’un nouveau voisin qui décide ensuite de se plaindre.

Cela s'explique par le fait que les autorités locales ne sont généralement pas disposées à prendre en compte des infractions très mineures à ces lois, car leur coût est supérieur aux avantages potentiels. Donc, si personne ne se plaint et que la clôture est en construction solide, il est fort peu probable que vous soyez obligé de la démolir. Cela est dû en partie à un principe juridique connu sous le nom de «conformité substantielle», qui est défini comme suit:

L'exécution substantielle est un principe juridique qui dit que si une tentative de bonne foi est exécutée de respecter les exigences du contrat même si elle n'est pas conforme aux termes du contrat ou aux exigences légales, l'exécution sera considérée comme complète si le but essentiel est accompli…

En ce qui concerne les lois sur les clôtures, cela signifie essentiellement que tant que vous construisez une clôture, la plupart En conformité avec les lois locales de votre région, vous pouvez vous disputer une certaine marge de manœuvre si elle n’est pas exactement à la bonne hauteur.

Mais pourquoi y a-t-il une limite à la hauteur des clôtures? De manière générale, c’est principalement pour le bénéfice de autre personnes. Bien qu'une clôture de 30 pieds de hauteur puisse ne pas déranger celui qui l'a construite, elle pourrait très facilement avoir une incidence sur la vie quotidienne de son voisin en bloquant la lumière, le flux d'air ou la vue de son domicile, entre autres choses. Comme mentionné, une règle de base acceptée (mais en aucun cas universelle) est qu'une clôture de cour arrière ne devrait pas dépasser 6 pieds de hauteur.

Bien sûr, il existe des exceptions. Par exemple, si votre cour arrière borde une route très fréquentée, vous pouvez demander une autorisation unique à votre autorité locale de construire une clôture beaucoup plus haute pour bloquer le bruit et la vue sur les voitures et les camions qui passent devant vous. . Bien sûr, si une intersection se trouve près de l'endroit où vous construisez cette clôture ou si la route est sinueuse, votre clôture risque donc de bloquer la vue des automobilistes au coin d'un virage. Dans ce cas, votre accès sera probablement refusé. Cela nous amène aux clôtures avant.

Dans ce cas, une idée communément acceptée mais non universelle est qu’elles doivent être plus courtes qu’une clôture de jardin, souvent limitées à 3 à 4 pieds de hauteur. Pourquoi? Eh bien, votre instinct de départ est peut-être de supposer qu’il s’agit de préserver l’esthétique d’un quartier donné. Mais non, comme il a été mentionné il y a quelques phrases, la principale raison pour laquelle les clôtures avant doivent toujours être plus courtes est que les routes ont tendance à les contourner et que des clôtures plus hautes peuvent masquer la vision des conducteurs. Par exemple, dans ce cas, un conducteur peut ne pas être en mesure de voir des enfants jouer sur la route au détour d'un virage. Et, bien sûr, avec les clôtures autour des maisons qui se trouvent sur des lots d'angle, une clôture trop haute pourrait potentiellement transformer une intersection en une collection de virages aveugles mortels.

Alors qu'en est-il des clôtures naturelles comme les arbres et les arbustes? Eh bien, pour la plupart, ils sont traités de la même manière que les clôtures. Bien que, dans certains cas, les arbres et arbustes frontaliers soient légèrement plus grands que les clôtures. Mais, en général, ils respectent à peu près les mêmes normes qu’une clôture artificielle, c’est-à-dire qu’il n’ya pas de faille dans la loi. Si vos arbres ou arbustes nuisent à la jouissance de la propriété de votre voisin, il peut vous obliger légalement à le couper, voire à le retirer. Sur le revers, comme avec les clôtures, si vous plantez une rangée gigantesque d’arbres ou de buissons et que personne ne se plaint pendant trop longtemps et que vos plantes ne cachent pas la circulation, vous serez probablement autorisé à les conserver même si de nombreuses années plus tard, se plaint, à moins que quelque chose d'important n'ait changé entre-temps dans l'arbre ou le buisson.

En fin de compte, bien que de nombreuses lois régissent ce sujet, il est presque toujours question de la gentillesse ou de la décontraction de vos voisins et du fait que votre clôture ou votre arbuste cause des problèmes de sécurité du trafic.

Bizarrement, la loi ne peut vraiment pas dicter à quoi ressemble votre clôture, pour citer FindLaw: «Dans la plupart des cas, sauf dans un très petit nombre de communautés, l'apparence, le style ou la conception d'une clôture ne sont pas réglementés par la loi locale.»

Cela signifie que, bien que votre voisin puisse se plaindre de la construction d’une clôture de 8 pieds, il ne peut généralement rien faire pour vous empêcher de construire une clôture de 6 pieds et de la recouvrir de photos de Justin Bieber. La seule exception est si votre nouvelle clôture contrevient à une ordonnance contre la brûlure bactérienne, qui varie d’un État à l’autre, ou si elle est construite avec malveillance dans le seul but d’ennuyer votre voisin, auquel cas elle peut être définie juridiquement comme une barrière de protection. (Oui, c’est une chose.)

En ce qui concerne les barrières de protection, elles sont définies comme «Une clôture construite dans un but non pas bénéfique mais pour gêner un voisin.La plus célèbre des grilles de protection est peut-être celle construite par Charles Crocker à la fin du XIXe siècle. Crocker voulait acheter une petite propriété de San Francisco à un certain Nicholas Yung, mais Yung a refusé de vendre à moins que Crocker ne double son offre. Au lieu de cela, Crocker a répondu en construisant un énorme mur de 20 mètres de haut autour de sa propriété. Les deux hommes ont porté leur différend dans la tombe et le mur n'est tombé que lorsque leurs héritiers ont réglé leurs différends. Aujourd'hui, de telles constructions sont illégales, en partie grâce à des cas tels que celui entre Crocker et Yung.

Laissez Vos Commentaires