Il était une fois un joueur de baseball échangé contre des chauves-souris

Il était une fois un joueur de baseball échangé contre des chauves-souris

Aujourd'hui, j'ai découvert qu'un joueur de baseball avait été échangé contre une batte de baseball.

"Bat Man", comme il était surnommé d'après le commerce, s'appelait en réalité John C. Odom. Sa vie a pris fin tragiquement à peine six mois après ce commerce capital.

Après avoir été signé par les Giants de San Francisco en 2003 par le Tallahassee Community College, Odom a été assigné pour jouer en ballon «A». Il a lancé pendant quatre saisons au total pour les Giants, partageant le temps entre leurs affiliés des Volcans Salem Keiser et les clubs affiliés d’Augusta Greenjackets. Au cours de cette période, il a été opéré par Tommy John (2005) et s'est disloqué à l'épaule (2007), ce qui a quelque peu freiné sa progression.

Les Giants ont décidé de le laisser partir en 2008, malgré les chiffres décents d'Odom, bien qu'ils n'aient jamais dépassé la balle "A". Avec les sociétés affiliées des Giants, il a éliminé 7,35 par neuf manches, soit un total de 140,1 manches avec un temps de 3,98. Et bien que je ne puisse pas trouver son taux de marche en carrière, au moins en 2006, il n’avait en moyenne que 1,95 marche sur neuf manches, alors il semble avoir eu un assez bon contrôle, en particulier pour son âge.

Après avoir été relâché par les Giants, il a signé avec les Vipers de Calgary de la Golden Baseball League. Cependant, lorsqu'il a tenté d'entrer au Canada, il s'est vu refuser l'entrée en raison d'une condamnation pour voies de fait graves inscrite à son dossier depuis son adolescence. Les Vipers ont ensuite cherché un trader pour Odom et ont finalement choisi un jeune joueur de la United League Laredo Broncos, mais le joueur en question a refusé de s’installer au Canada.

Alors, une fois cette transaction conclue, Jose Melendez, directeur général des Broncos, a décidé d’offrir aux Vipers 1 000 dollars à la place. Cependant, les Vipers avaient pour politique de ne pas effectuer d'opérations contre de l'argent, estimant que cela semblait donner à l'équipe un aspect instable sur le plan financier. Ils l'ont donc refusée et ont demandé des bâtons de baseball. Plus précisément, ils ont demandé 10 bâtons de baseball Prairie Sticks de 34 pouces en érable (modèle PS217), d’une valeur actuelle de 87 $ par bâton. Bien que, avec un rabais de 7,5% lors de la commande de 6 à 11 chauves-souris, la valeur totale est de 804,75 $. Melendez a accepté et a envoyé les 10 chauves-souris.

Odom s'est ensuite rendu à Laredo, au Texas, pour faire partie de sa nouvelle équipe. Il a ensuite été bombardé par des journalistes qui souhaitaient obtenir son point de vue après avoir été échangé contre des chauves-souris. Il était de bonne humeur en public, mais en privé, il semblerait qu’il ne l’ait pas pris aussi bien qu’il l’avait laissé faire. Comme son nouveau manager, Dan Schwam, l'a noté après avoir dû retirer Odom de son deuxième départ, qui avait commencé avec le P.A. commentateur jouant sur le thème de Batman, «Les chants, les appels de chat, ils étaient terribles. Je devais le sortir de là pour son bien. Il était en train de s'effondrer sous nos yeux.

Il a ensuite pris un autre départ, avant de dire à Shwam: «Skip, je rentre chez moi. Je ne peux tout simplement pas le prendre. J'ai quelques problèmes à régler. Ma vie doit être rétablie. »Il a par la suite reçu des offres de jeu pour d'autres équipes et même Shwam l'a appelé début janvier 2009 pour voir s'il souhaitait lancer cette saison, mais malheureusement, Odom était déjà mort. Il est décédé le 5 novembre 2008 d'une overdose de drogue avec un cocktail de méthamphétamine, d'héroïne, de benzylpipérazine et d'alcool dans son sang.

Quant aux chauves-souris, elles n’ont jamais fini d’être utilisées et ont depuis été vendues à Believe It or Not de Ripley, qui a accepté de faire un don de 10 000 dollars à un organisme de bienfaisance choisi par les Vipers s’ils le pouvaient.

Faits bonus:

  • Ce n’était pas la seule fois que les Vipers de Calgary avaient tenté de remplacer un joueur par de l’équipement. Selon Peter Young, leur président de l’équipe et maintenant directeur des opérations de baseball, ils avaient déjà tenté d’échanger un joueur contre 1 500 sièges bleus pour leur stade, qu’ils étaient en train de rénover.
  • Il y avait aussi un véritable lanceur de la Ligue majeure appelé John Odom, surnommé "Blue Moon Odom". Blue Moon a joué dans les tournois majeurs de 1964 à 1976. Bien qu'il ne soit pas un très bon lanceur, il a été membre du club d’athlétisme d’Oakland de 1972 à 1974, qui a remporté trois séries mondiales consécutives au cours de cette période.
  • Blue Moon a reçu son surnom tout au long de son chemin à l'école primaire d'un ami qui pensait que le visage rond d'Odom ressemblait à une lune.
  • Avant de se lancer dans les tournois majeurs, Blue Moon a mené son lycée à deux titres de champion d’État avec une fiche de 42-2, dont huit sans-frappeurs.
  • Blue Moon Odom avait également un problème de toxicomanie, semblable à «Bat Man» Odom. En 1985, Blue Moon a été arrêté alors qu'il était surpris en train de vendre de la cocaïne. Peu de temps après, il avait été arrêté après des affrontements avec la police, où il avait menacé de tirer sur sa femme si la police ne restait pas à l'écart. Après six heures, il a abandonné et a été placé en détention. Il a été condamné à six semaines de réhabilitation pour alcool, puis à huit autres pour avoir vendu de la cocaïne.
  • Le rapport de surveillance sur Bat Man Odom indiquait qu’il était un lanceur droitier de 6 pieds 2 pouces, avec une balle rapide à 90 mph, complétée par une bonne courbe mordante et un changement décent avec un bon commandement. Certainement un répertoire qui est souvent digne de la Major League.

Laissez Vos Commentaires