Le mot «homme» était à l’origine non sexiste

Le mot «homme» était à l’origine non sexiste

Aujourd’hui, j’ai découvert que le mot «homme» était à l’origine non sexiste, ce qui signifie plus ou moins la même chose que le mot moderne «personne». Ce n’est qu’il ya environ mille ans que le mot «homme» a commencé à faire référence à un homme et ce n’est pas avant la fin du XXe siècle qu’il était presque exclusivement utilisé pour désigner des hommes.

Avant «homme» voulait dire un homme, le mot «était» ou «wǣpmann ” était couramment utilisé pour désigner «l'homme humain». Ce mot a presque complètement disparu vers 1300, mais il survit quelque peu avec des mots tels que «loup-garou», qui signifie littéralement «homme loup».

À l'époque, les femmes étaient appelées «wif» ou «Wīfmann“, Signifiant“ femme humaine ”. Ce dernier «wifmann» a finalement évolué vers le mot «femme», mais a conservé son sens originel. Le mot "wif" lui-même a finalement évolué pour devenir "femme", son sens étant évidemment légèrement modifié.

Fait intéressant, le mot «hommes», qui signifie «penser» ou «avoir un esprit cognitif», était également neutre du point de vue du genre et lié à «l’homme», qui signifiait «le penseur». Nous pouvons donc voir de quelle manière «homme» faisait référence à l’origine à tous les humains.

En grande partie à cause de la stigmatisation voulant que le mot «homme» qui signifie «être humain» soit supposé sexiste, malgré son sens originel, l'utilisation du mot «homme» de cette manière a pratiquement disparu au cours des 50 à 100 dernières années. À présent, seuls des mots tels que «humain» et «humanité» se présentent comme désignant à la fois un homme et une femme. Même ces cas suscitent encore un peu de controverse en termes de conceptualisation sexiste, en dépit de ces mots antérieurs à l’époque où «homme» ne signifiait que «masculin».

Une convention intéressante qui a été imaginée au début des années 1900 pour traiter de cette question de «l’homme» s’entend pour désigner à la fois les hommes et les femmes et parfois aussi exclusivement les hommes est, dans la littérature, de faire ce qui suit: en se référant à l’homme, «homme ”Doit être capitalisé comme dans“ Man ”; quand on parle de «homme» comme dans «mâle», il faut laisser les minuscules. Cette convention était utilisée dans des œuvres littéraires telles que «Le seigneur des anneaux» et constituait un élément clé de la prophétie concernant le roi-sorcier d'Angmar: «Personne ne peut me tuer», ce qui signifie que, selon la prophétie, une femme, Eowyn , pourrait parce que "l'homme" dans la prophétie n'a pas été capitalisé.

Laissez Vos Commentaires