L'origine des anneaux olympiques

L'origine des anneaux olympiques

Aujourd'hui, j'ai découvert l'origine des anneaux olympiques.

Le symbole de l'anneau olympique a été conçu par le baron Pierre de Coubertin en 1912. L'idée d'utiliser des anneaux entrelacés est venue de l'Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques (USFSA), qui avait pour symbole deux anneaux entrelacés et dont Pierre de Coubertin était pour un temps la tête de. Il a été fondé par deux associations sportives françaises qui ont fusionné, d’où les deux anneaux interdépendants.

En ce qui concerne les couleurs, cela provenait également du logo de l’USFSA. Les équipes au sein de l'organisation porteraient des chemises blanches avec les anneaux entrelacés rouges et bleus (les trois couleurs du drapeau français).

Pour le symbole et le drapeau olympiques, de Coubertin explique dans l'édition d'août 1912 de Olympique, l'inspiration pour ces couleurs allait dans le même sens,

… Les six couleurs [qui comprend le fond de toile blanche] ainsi combinées reproduisent les couleurs de toutes les nations, sans exception. Le bleu et le jaune de la Suède, le bleu et le blanc de la Grèce, les tricolores de la France, de l'Angleterre et des États-Unis, d'Allemagne, de la Belgique, de l'Italie, de la Hongrie, le jaune et le rouge de l'Espagne à côté des nouveautés du Brésil ou de l'Australie Japon et nouvelle Chine. Voici vraiment un symbole international.

Avant 1951, le Comité International Olympique l’avait contredit, affirmant que chaque couleur représentait un continent, contrairement à ce que disait de Coubertin, le concepteur du projet. À l'époque, le CIO indiquait les couleurs suivantes: bleu pour l'Europe, jaune pour l'Asie, noir pour l'Afrique, vert pour l'Australie et rouge pour les Amériques.

Alors que les couleurs individuelles des anneaux ne signifient pas un contenu spécifique, le nombre d’anneaux a été défini en fonction des continents, comme l’a expliqué de Coubertin en 1931: «Ce dessin est symbolique; il représente les cinq continents du monde, unis par l'Olympisme… "

Il existe un mythe selon lequel Pierre de Coubertin aurait emprunté le symbole des anneaux olympiques aux Grecs anciens. L'origine de ce mythe vient de l'époque où les auteurs britanniques Lynn et Grey Poole, dans les années 1950, se sont rendus à Delphes pour travailler sur l'histoire des anciens Jeux olympiques et ont vu une pierre gravée du symbole des anneaux olympiques. Ils ont supposé, et par la suite inclus dans leur livre, qu'il s'agissait d'une pierre taillée dans l'Antiquité, lorsqu'elle a été sculptée pour les Jeux olympiques d'été de 1936. Le président du comité d’organisation olympique l’a fait organiser pour une cérémonie de porteurs de flambeau au stade de Delphes. Après la cérémonie, ils ont laissé la pierre là-bas.

Si vous avez aimé cet article et les bonus olympiques ci-dessous, vous pourriez également aimer:

  • Combien valent les médailles d'or olympiques?
  • Les médaillés olympiques reçoivent-ils des prix en argent avec leurs médailles?
  • Pourquoi les olympiens mordent-ils leurs médailles?
  • Le premier drapeau olympique a disparu pendant 77 ans après les Jeux de 1920 jusqu’à ce qu’un Olympien de 1920 révèle qu’il l’avait eu dans sa valise depuis toujours
  • Le salut olympique officiel a cessé d'être utilisé couramment après la Seconde Guerre mondiale en raison de la ressemblance prononcée avec le salut «Heil Hitler»
  • Pourquoi les Olympiens portent-ils du ruban de couleur?

Bonus Olympique:

  • Les Jeux de 1912 ont été les premiers Jeux olympiques où un pays des cinq continents (l'Amérique du Nord et du Sud étant considérée comme un seul continent) a concouru. C'est peu de temps après que Pierre de Coubertin a conçu le dessin, le premier exemple connu étant une lettre envoyée par De Coubertin, les anneaux et les couleurs étant tout fait de sa propre main. En 1914, de Coubertin en avait fait un drapeau, mais les Jeux de 1916 à Berlin ayant été annulés à cause de la Première Guerre mondiale, le drapeau n’a fait ses débuts qu’aux Jeux d’Anvers en 1920.
  • La devise officielle des Jeux Olympiques fut proposée par Pierre de Coubertin en 1894 lors de la création du Comité international olympique. de Coubertin a eu la devise d'un prêtre, Henri Didon, qui était également président d'honneur de l'USFSA en 1891, date à laquelle Henri Didon a proposé la devise de l'USFSA, qui deviendrait à son tour la devise olympique. La devise olympique est: Citius, Altius, Fortius (Plus vite, plus haut, plus fort)
  • Le credo officiel des Jeux olympiques s’inspire d’un sermon de 1908 prononcé par Ethelbert Talbot, ancien évêque de Pennsylvanie. Le credo des jeux est le suivant: la chose la plus importante dans la vie n’est pas le triomphe, mais le combat; L'essentiel n'est pas d'avoir gagné, mais d'avoir bien combattu.
  • Ethelbert Talbot a prononcé le discours suivant dans son sermon: «La chose la plus importante aux Jeux Olympiques n’est pas de gagner, mais de participer, tout comme la chose la plus importante dans la vie n’est pas le triomphe, mais la lutte. L'essentiel n'est pas d'avoir vaincu mais d'avoir bien combattu. ”
  • Il existe également un serment olympique: «Au nom de tous les concurrents, je promets que nous participerons à ces Jeux Olympiques en respectant les règles qui les régissent, dans le véritable esprit sportif, à la gloire de sport et l’honneur de nos équipes. »Il a également été suggéré par Pierre de Coubertin.
  • Les premiers Jeux Olympiques modernes ont eu lieu à Athènes, en Grèce, le 15 novembre 1859. Il s'agissait des premiers Jeux Olympiques grecs vers 1450, les premiers Jeux Olympiques commençant entre 776 av. J.-C. et se terminant entre 393 et ​​426 av. La relance des Jeux olympiques s’est faite principalement grâce à Evangelos Zappas et Panagiotis Soutsos. Zappas a été inspiré par le poème de 1833 Dialogue des morts, de Panagiotis Soutsos, qui déplorait la perte de la grandeur de la Grèce, y compris celle des Jeux olympiques. Soutsos lui-même a également fait pression pour le rétablissement des Jeux Olympiques, mais sans succès. Zappas, cependant, avait quelque chose que Soutsos n’avait pas, à savoir une fortune.
  • Les premiers matchs du 15 novembre 1859 ont eu lieu sur la place Loudovikou à Athènes, tandis que des rénovations financées par Zappas ont eu lieu sur le stade Panathenaic, qui devait être utilisé lors des prochains matchs, une fois les travaux terminés. Les jeux eux-mêmes comprenaient des événements olympiques traditionnels de la Grèce antique comme la course à pied, le lancer du javelot, la lutte, etc. Les participants n'étaient pas des athlètes professionnels, mais plutôt tous ceux qui souhaitaient participer et qui semblaient être suffisamment en forme pour concourir. Les gagnants ont reçu des branches d'olivier et de laurier, ainsi que des prix en espèces, dont le montant varie en fonction de la place qu'ils ont occupée dans leurs concours respectifs.
  • Le CIO prend ses symboles très au sérieux et poursuivra avec plaisir tous ceux qui essaieraient d'utiliser un arrangement imbriqué de cinq anneaux ou d'utiliser le mot «olympique» dans un nom ou un titre, comme «Peinture olympique», qui avait d'ailleurs accessoirement un logo avec un logo. pinceau fait pour ressembler à une torche, ou groupe "The Olympic Hopefuls", qui ont été forcés de se renommer juste "The Hopefuls".

Laissez Vos Commentaires