L'origine du "port" et du "tribord"

L'origine du "port" et du "tribord"

Aujourd'hui, j'ai découvert comment «port» et «tribord» sont devenus les termes couramment utilisés pour «gauche» (port) et «droite» (tribord) sur un navire.

Nous y avons tous été. Vous montez à bord d'un navire et tout devient soudainement nautique, malgré le fait que la plupart des bateaux doivent probablement recourir à des mnémoniques pour se souvenir du côté du navire qui est bâbord et de celui qui est tribord - traduisant généralement bâbord / tribord à gauche / droite et puis vous orienter mentalement vers le côté du navire qui serait face à l'avant du bateau. Lorsque vous vous trouvez près de chez vous, cette gymnastique mentale peut être simplifiée beaucoup plus facilement en disant «le côté gauche / droit universellement compris du bateau».

Bien sûr, dans les situations d’urgence, il peut être dangereux pour une personne de se retourner et d’utiliser sa gauche au lieu de celle du bateau ou autre. C'est soi-disant la raison pour laquelle des termes tels que «port» et «tribord», faisant référence à un côté du navire ou à l'autre, ont été utilisés à l'origine. Bien que, dans les premiers jours, les marins n’aient pas besoin de penser que c’était le côté «gauche ou droit» du bateau - le mot «tribord» faisait référence à une caractéristique très visible et importante du bateau lui-même, évitant ainsi toute confusion.

Plus précisément, «tribord» fait référence à la vieille pratique consistant à avoir une rame de direction sur un côté du navire plutôt qu’un gouvernail placé au centre. Il s’agissait essentiellement d’une rame modifiée généralement fixée verticalement à l’arrière du navire, à l’arrière du navire (le côté droit ayant été choisi simplement parce que la plupart des gens sont droitiers).

Quant au nom lui-même, "tribord", il vient du nom anglo-saxon de cette rame de direction latérale, "steorbord", qui signifie littéralement "le côté sur lequel le navire est dirigé". Le fait que le gouvernail soit orienté de cette manière donnait un mot très commode et complètement déroutant aux marins, sans aucune gymnastique mentale, pour savoir de quel côté du navire était référencé; c’est juste du côté où est la rame de direction.

Le nom d'origine pour le côté gauche du navire n'était pas “port”, mais plutôt l'ancien anglais “bæcbord”. Cela faisait probablement référence au fait que sur les plus gros bateaux, le timonier devait souvent tenir la rame de direction à deux mains, de sorte que son dos se trouvait du côté gauche du navire.

Après "bæcbord", sont venus "laddebord" - "chargé" signifiant "à charger" et "bord" signifiant "côté du navire", faisant référence au côté du navire où le chargement et le déchargement ont été effectués. Cela a donné naissance à «larboard» au XVIe siècle, en rimant avec «tribord», ce qui signifie simplement le côté du navire qui fait face au quai ou à la rive (afin de minimiser les risques d’endommagement de la rame de direction et de faciliter le chargement et le déchargement du bateau. sans la rame de direction sur le chemin).

«Port» est également apparu au 16ème siècle avec une origine similaire à celle qui explique pourquoi le côté gauche du navire était appelé «larboard». Lorsque vous amarriez ou amarriez un navire avec le gouvernail fixé à droite, cela se faisait toujours avec le côté gauche du bateau face au port ou au quai.

Vraisemblablement, le fait que «port» et «larboard» soient apparus vers le XVIe siècle n’est pas une coïncidence. Une fois que «laddebord» a été associé à «larboard», pour rimer avec «tribord», un problème a été introduit avec les mots qui sonnaient de manière si similaire. Il y avait maintenant une bonne chance que les gens comprennent mal quelle direction avait été donnée, en particulier dans les environnements orageux ou dans une bataille ou similaire. En tant que tel, du début au milieu du XIXe siècle, «port» remplaça populairement «larboard» pour cette raison. Au début, beaucoup venaient juste de changer de pays, mais en 1844, le passage de «larboard» à «port» fut officialisé dans la marine britannique et, deux ans plus tard, dans la marine américaine, il est pratiquement devenu omniprésent depuis.

Faits bonus:

  • Un peu déroutant (selon votre cadre de référence), sur de nombreux bateaux jusqu’aux années 1930, lorsque l’on disait quelque chose comme «difficile à tribord» ou autre, les timoniers comprendraient que cela signifiait tourner le navire vers la gauche (port), plutôt que tribord. Pourquoi? Parce que pendant un certain temps, la norme était d'aller par la barre (ou par le bas de la roue s'il y en avait une) plutôt que par la direction que prendrait le navire. Ainsi, si vous souhaitez que le navire se mette à bâbord, vous devez déplacer le timon sur tribord (ou tourner la roue de sorte que le bas de la direction de la roue passe à tribord). Un exemple célèbre de ce que vous pouvez voir est dans certaines représentations de l’épave du Titanic, où le premier officier William Murdoch donne un ordre «difficile à tribord» et le navire fait ensuite demi-tour à bâbord. Ce n'était pas une erreur. Les timoniers ont fait exactement ce qu'il aurait dû faire lorsque l'ordre a été donné.
  • Quand il fait noir, il est habituel d’avoir un feu rouge à bâbord d’un bateau ou d’un avion et un feu vert à tribord.
  • Un moyen facile de se souvenir de quel côté du navire est bâbord ou tribord (en plus de rappeler que «tribord» provenait de l'aviron de direction placé du côté droit d'un navire car la plupart des gens sont droitiers) la mer a "quitté" le port. Un autre exemple est «Star Light, Star Bright, le tribord est à droite».
  • Le mot «port» vient du latin «portus» qui signifie «port / port», ce qui avant signifiait «entrée, passage». Cela vient du proto-indo-européen «* prtu», qui signifie «un passage».

Laissez Vos Commentaires