L'histoire du dirigeable Goodyear

L'histoire du dirigeable Goodyear

C'est un oiseau! C’est un avion! Oh… c’est un dirigeable… L’année 1925 marque l’année où les premiers dirigeables Goodyear montent au ciel. Plus de 85 ans plus tard, les emblèmes de Goodyear peuvent toujours être vus dériver à travers les nuages ​​pendant les matchs de football, les tournois de basket-ball et même pendant les Jeux olympiques de Londres en 2012.

Alors que, de nos jours, les dirigeables de Goodyear sont invariables lors d’événements sportifs et utilisés à des fins publicitaires, ce n’était pas toujours le cas. Goodyear a commencé dans l'industrie du «dirigeable» en fabriquant les enveloppes pour ces types de dirigeables. Ils ont ensuite travaillé à la création des dirigeables eux-mêmes et se sont rapidement vu attribuer un contrat avec le gouvernement.

Cinq ans après la création du premier dirigeable par Goodyear, deux énormes avions rigides nommés USS Akron et USS Macon sont nés. Ces merveilles volantes ont été créées pour la US Navy et transportaient des avions spéciaux comme le F9C-2 Curtiss Sparrowhawks, qui pouvaient être lancés et récupérés pendant le vol à des fins de dépistage à longue distance et de défense, aucun de ces dirigeables n’étant équipé d’armes.

Construits avec des cadres métalliques internes, ces avions de grande taille pouvaient transporter et entretenir jusqu'à cinq avions en vol. Ils étaient sur deux terrains de football et pesaient 181 437 kg (400 000 livres). 6,5 millions de pieds cubes d'hélium étaient nécessaires pour lever les navires monumentaux dans le ciel.

Le 3 avril 1933, l'Akron a été envoyé pour calibrer la direction radio afin de trouver du matériel le long de la côte nord-est des États-Unis. Quelques minutes seulement après minuit, l’appareil a été frappé par une série de vents violents qui ont provoqué la chute de la queue du navire et de l’écrasement. 73 vies déchirantes ont été perdues cette nuit-là avec seulement trois survivants.

Le 12 février 1935, le Macon a rejoint son avion sœur lorsqu'il a frappé une tempête et que son aileron vertical supérieur a été endommagé. Le dirigeable a rapidement grimpé à une altitude dangereuse de 5 000 pieds, ce qui a provoqué l’ouverture des vannes à gaz automatiques et la libération de l’hélium avant son inévitable décent. L'Akron s'est écrasé dans l'océan Atlantique - l'USS Macon a connu le même sort, s'écrasant dans le Pacifique. Heureusement, en raison de la perte tragique de l'Akron deux ans auparavant, le Macon était équipé de gilets de sauvetage et de radeaux, ce qui a permis de sauver 81 vies et 2 seulement ont été perdues.

Malgré la perte de l'USS Akron et de l'USS Macon et la baisse de popularité de ces types d'aéronefs, Goodyear continua de concevoir et de construire des dirigeables et entre les années 1940 et 1950, la société construisit une série de dirigeables de surveillance pour le gouvernement américain. Ces dirigeables ont été créés pour surveiller et protéger les navires de commerce le long de la côte, ainsi que pour surveiller et avertir rapidement d'une éventuelle attaque imminente.

L’un des avions les plus historiques de l’histoire, le ZPG-2 (construit par Goodyear)L'oiseau de neige) faisait partie de la flotte de surveillance. À ce moment-là, le record de vol continu sans atterrissage ni ravitaillement en carburant était de 200 heures et 26 minutes. Le 4 mars 1957, Oiseau de neige a pris son envol depuis le NAS South Weymouth, près de Boston, dans le Massachusetts, et après un impressionnant voyage de onze jours, le dirigeable a atterri à la base aéronavale de Key West, en Floride, le 15 mars 1957battre le record précédent pour le vol continu.

Depuis lors, quatre dirigeables Goodyear se sont écrasés pour cause de mauvais temps ou de dysfonctionnements, le dernier accident en date a été L'esprit de sécurité qui, ironiquement, le 12 juin 2011 a pris feu. Le pilote australien, Mike Nerandzic, était un héros lors de cet accident. Les trois survivants de l'accident ont déclaré aux médias que le dirigeable avait pris feu lors de l'atterrissage. Une fois que le dirigeable avait atteint à peine deux mètres du sol, Mike a demandé aux trois passagers de se mettre en sécurité, ce qu’ils ont fait. Dans ses derniers instants, plutôt que d'essayer de s'échapper, Mike a écarté le dirigeable enflammé de son équipe au sol et a ensuite été retrouvé mort aux commandes.

En ce qui concerne la façon dont le dirigeable Goodyear est devenu inexorablement associé aux événements sportifs, cela s’est passé en 1960 lorsque Goodyear, avec la fin de leur contrat gouvernemental pour les dirigeables, a basculé et a décidé de tenter d’utiliser leur dirigeable comme plate-forme aérienne pour les caméras lors des manifestations sportives. Cela fournissait un service pour les points de couverture sportifs tout en fonctionnant simultanément comme une plateforme publicitaire très visible pour Goodyear. Le premier événement de ce type, partiellement filmé par des caméras à bord d’un dirigeable Goodyear, a été le Orange Bowl de 1960 à Miami.

Inutile de dire que cela a très bien fonctionné pour la société. Les dirigeables Goodyear parcourent en moyenne 100 000 km par an pour assister à divers événements sportifs majeurs, ce qui est tout à fait justifié compte tenu du fait qu’ils roulent à une vitesse moyenne de seulement 16 km / h h), bien qu'ils soient capables d'atteindre des vitesses allant jusqu'à 53 mi / h avec des vents favorables et des moteurs jumelés de 210 chevaux à plein régime.

Aujourd'hui, le nom Goodyear est toujours visible sur l'un de ses quatre dirigeables actifs, dont trois aux États-Unis et un en Chine. Les trois navires américains sont L'esprit de l'amérique, L'esprit de Goodyear, et L'esprit d'innovation. Le navigateur peut être trouvé sur les cieux de la Chine.

Si vous avez aimé cet article, vous pourriez aussi aimer:

  • L'histoire de l'homme qui s'est presque noyé en tombant du ciel
  • D'où la tradition de crier «Geronimo» lors de la sortie d'un avion
  • La jeune fille de 17 ans qui a survécu à une chute de 2 miles sans parachute, puis a fait une randonnée de 10 jours à travers la forêt pluviale péruvienne
  • Les hélicoptères ne tomberont pas du ciel quand le moteur mourra. Ils sont réellement plus sûrs que les avions dans cette condition.
  • Vous pouvez survivre en étant exposé au vide d'espace pendant environ 90 secondes sans dommages à long terme

Faits bonus:

  • Contrairement à ce que vous pouvez lire, le mot "dirigeable" ne vient pas du fait que les dirigeables de "type B" aux États-Unis n'étaient pas rigides, d'où le caractère indélébile du type B. Alors qu'il y avait des dirigeables de classe A et de classe B aux États-Unis, le mot «dirigeable» est apparu en Angleterre en 1916, un an avant la classification de type B aux États-Unis. Aucune preuve documentée de la classe américaine de type B n'a jamais été trouvée être appelé "boiter".
  • Quant à la véritable origine du mot «dirigeable», elle fait l’objet d’un débat, mais il est généralement attribué à l’officier de la marine britannique, le lieutenant A.D. Conningham. L’histoire raconte qu’il avait forgé le mot après le bruit causé par le tapotement de l’enveloppe extérieure du dirigeable.
  • Les trois dirigeables Goodyear basés aux États-Unis contiennent plus de 200 000 pieds cubes d’hélium. Le poids total du dirigeable est de 5824 kg (12 840 lb). Cependant, une fois gonflé à l’hélium, le poids apparent total du navire est généralement réglé à 100-200 livres. Si vous voulez avoir l’air complètement macho et que vous avez des liens avec les hauts dirigeants de Goodyear, peut-être que vous vous trouverez sous l’un des dirigeables Goodyear lorsqu’on le gonfle et que l’on appuie sur un banc. 😉
  • La hauteur nominale maximale du parc actuel de Goodyear Blimps est de 15K pieds (1524 mètres). Cependant, sa hauteur moyenne de vol se situe généralement entre 304 et 457 mètres (1 000 à 1 500 pieds).
  • Basé à Carson, Californie, L'esprit de l'amérique vole fièrement entre Long Beach et le centre-ville de Los Angeles. Ce dirigeable a été baptisé le 5 septembre 2002 par Mme Letitia Driscoll, mère d'un officier de la NYPD, Stephen Driscoll, qui avait perdu la vie le 11 septembre 2001 dans la tour sud du World Trade Center.
  • L'esprit de l'amérique a un équipage d’un pilote et jusqu’à cinq passagers (sur invitation seulement) et effectue en moyenne dix vols par jour. Le dirigeable offre une vue plongeante lors d’événements spéciaux et s’allumera la nuit avec 165 000 LED et plus de 256 couleurs pour annoncer des entreprises, des œuvres de bienfaisance et d’autres événements.
  • Le deuxième dirigeable, intitulé L'esprit de Goodyear, peut être trouvé à Akron, Ohio, où il survole souvent la maison de la compagnie Goodyear Tire and Rubber. Ce dirigeable a été baptisé par la première femme américaine à aller dans l'espace, Dr. Sally Ride, le 15 mars 2000.
  • Le navigateurr était le premier avion Goodyear à avoir voyagé jusqu'en Chine. Avant de se lancer dans l'aventure, la société Goodyear a conçu une page Web sur sina.com invitant les citoyens chinois à nommer le dirigeable qui survolerait leur pays. Des centaines d'entrées ont été soumises et la décision a été prise de l'appeler. Lang Hang Zhe, ce qui se traduit par Navigateur.
  • L'esprit d'innovation patrouilles à Pompano Beach, en Floride. Ce dirigeable a également été nommé via un concours en ligne «Nommez le dirigeable». L'esprit d'innovation est le plus jeune dirigeable de Goodyear et a été baptisé le 21 juin 2006 par Lesa France Kennedy, présidente de l’International Speedway Corporation, avec Lynn Keegan, épouse du président et chef de la direction de Goodyear, Bob Keegan.
[Image fournie par Keith Bell / Shutterstock.com]

Laissez Vos Commentaires