Quelle est la différence entre BCE / CE et BC / AD, et qui a été créé avec ces systèmes?

Quelle est la différence entre BCE / CE et BC / AD, et qui a été créé avec ces systèmes?

BCE (avant l'ère commune) et BC (avant le Christ) signifient la même chose - avant l'année 1 CE (l'ère commune). C’est la même chose que l’année 1 (Anno Domini) ce dernier signifie «l'année du seigneur», souvent traduit par «l'année de notre seigneur» (lors de la création du système de datation AD, on pensait que l'année 1 était l'année de la naissance de Jésus de Nazareth.)

Anno Domini fut le premier à apparaître. Avant le VIe siècle de notre ère, de nombreux chrétiens qui n’utilisaient pas de système de type Anno Mundi (année du monde) s’appuyaient sur la datation romaine, soit en indiquant l’année de la légende selon laquelle Romulus et Remus fondèrent Rome (753 av. J.-C.). ) ou en s’appuyant sur le système de dates établi sous l’empereur romain Dioclétien (244-311), fondé sur l’accession de Dioclétien.

Cependant, la plupart des chrétiens n’aimaient pas trop Dioclétien, qui les avait brutalement persécutés à la fin de son règne à la fin du troisième / début du quatrième siècle. C'était soi-disant en partie une réponse au conseil reçu par Dioclétien à l'oracle d'Apollon à Didyma. Auparavant, il avait prétendument uniquement préconisé d'interdire aux chrétiens de prendre des mesures telles que l'armée et le pouvoir en place dans l'espoir d'apaiser les dieux. Par la suite, il a adopté une politique de persécution croissante pour tenter d'amener les chrétiens à adorer les dieux romains. Cela a commencé simplement en saisissant les biens des chrétiens, en détruisant leurs maisons, en brûlant tous les textes chrétiens, etc. Lorsque ce genre de choses était inefficace, ils ont commencé à arrêter et à torturer les chrétiens, à commencer par les dirigeants. Lorsque cela ne fonctionnait pas, les chrétiens commençaient à être tués de différentes manières, notamment par des animaux parfois déchirés pour le divertissement des masses (Damnatio ad bestias).

Cette méthode de convaincre les gens d'adorer les dieux romains a fini par être un échec étonnant et la persécution ne semble s'être poursuivie qu'après 305 après J.-C. dans la moitié orientale de l'empire, dirigée par Galérius et Maximinus. Finalement, en avril 311 de notre ère, par décret impérial, la Grande persécution prit fin, même à l'Est. Quelques années plus tard, Constantin le Grand (de 306 à 337) se déclara publiquement chrétien et le christianisme commença à se transformer en religion dominante dans l'empire romain.

En tout état de cause, la fête de Pâques était / est le jour saint le plus important de la tradition chrétienne et il a été décidé lors du premier concile de Nicée (325 ap. J.-C.) que cette célébration aurait lieu chaque année le dimanche suivant la première pleine lune après l'équinoxe de printemps. . Afin de prévoir le moment exact des vacances chaque année, des tables de Pâques ont été créées.

En 525 après J.-C., le moine Dionysius Exiguus de Scythia Minor travaillait à sa table pour déterminer le moment où Pâques tombait lorsqu'il a décidé d'éliminer la référence à Diocletian en citant Anno Domini 532 comme première année de sa table, indiquant explicitement qu'il s'agissait de l'année suivante. Anno Diocletiani 247, la dernière année de l'ancienne table basée à Dioclétien. Comment Dionysius a-t-il découvert 525 ans depuis la naissance de Jésus au moment où il calculait son tableau (532 ans à compter du début des dates du tableau)? La plupart des érudits bibliques pensent aujourd'hui qu'il n'est pas très éloigné de la réalité, les estimations les plus modernes tendant à se situer entre 6 et 4 avant JC pour la naissance effective du Christ.

Le système Anno Domini, parfois appelé ère dionysiaque ou ère chrétienne, commença à s'implanter assez rapidement dans le clergé en Italie et, bien que peu populaire, se répandit un peu dans le clergé ailleurs en Europe. Notamment, au 8ème siècle, le moine anglais Bede (maintenant connu sous le nom de Vénérable Bede) utilisa le système de datation dans son très populaire Histoire ecclésiastique du peuple anglais (AD 731). Ceci est souvent crédité non seulement pour populariser la référence de calendrier, mais également pour introduire le concept de BC, notamment en définissant 1 BC comme étant l'année précédant AD 1, en ignorant toute année zéro potentielle. (Ce n’est pas une surprise, car Bede, comme Dionysius, n’avait pas de chiffre zéro, voir: The Story of Zero. Cependant, ils ont tous deux fait référence au nihil latin, «rien», à certains endroits de en calculant leurs tables où le nombre zéro aurait dû aller si elles avaient eu un tel chiffre.)

Il convient également de noter que Bede n’a pas utilisé une telle abréviation «BC», mais a simplement mentionné un an basé sur ante incarnationis dominicae tempus («avant l’incarnation du seigneur»). Il y aurait de rares mentions sporadiques d’années «avant l’incarnation du seigneur» à partir de maintenant, mais ce ne serait pas avant 1474 l’œuvre de Werner Rolevinck Fascicule temporum qu'il serait utilisé à plusieurs reprises dans une œuvre. Les Anglais, "Before Christ" ne sont pas apparus avant la deuxième moitié du 17ème siècle et ce ne serait pas avant le 19ème siècle que ce serait abrégé.

Peu de temps après Histoire ecclésiastique du peuple anglaisAnno Domini était officiellement utilisée sous le règne de l'empereur romain Charlemagne (742-814 après J.-C.) et, au XIe siècle, elle fut adoptée pour une utilisation officielle par l'Église catholique romaine.

CE et BCE sont des inventions beaucoup plus récentes. Cela a commencé au 17ème siècle, avec l'avènement du terme Vulgar Era; ce n'était pas parce que les gens considéraient que c'était un âge où tout le monde était grossier ou grossier, mais parce que «vulgaire» signifiait plus ou moins «ordinaire» ou «commun», reflétant ainsi le fait que l'époque était «d'ou appartenant au commun peuple ”(Du latin vulgaris).

La première instance documentée du Vulgaris Aerae (Ere vulgaire, signifiant "Ere Commune") étant utilisé de manière interchangeable avec Anno Domini a été présenté dans les œuvres latines de Johannes Kepler en 1615, 1616 et 1617. La version anglaise de la phrase est apparue en 1635 dans une traduction anglaise de l’œuvre de Kepler en 1615. (Au milieu du dix-septième siècle, le «vulgaire» anglais adopta une nouvelle définition du mot «grossier», mais ce ne serait pas avant que cette définition «grossier / non raffiné» devienne plus courante au 20ème siècle que se référant à l'époque vulgaire cesserait.)

La phrase latine Aerae Christianae (L'ère chrétienne) et l'anglais «l'ère chrétienne» associée ont également été utilisés au XVIIe siècle, comme lorsque Robert Sliter l'utilisait à son époque. Un verre Celestiall ou des éphémérides pour l'année de l'ère chrétienne 1 (1652).

Peu de temps après, un autre "CE" est apparu avec Common Era utilisé indifféremment avec Vulgar Era, apparaissant pour la première fois dans l'édition de 1708 de Histoire des œuvres du savant et encore dans David Gregory’s Les éléments de l'astronomie (1715).

En ce qui concerne l’abréviation actuelle, on a prétendu que CE (Common Era) avait été utilisé dès 1831, bien que je n’aie pas pu trouver précisément dans quel travail il est censé être apparu. Quoi qu’il en soit, ce dernier et BCE ( Avant l'ère commune) est définitivement apparu dans Rabbi Morris Jacob Raphall Histoire post-biblique des juifs en 1856. L'utilisation de BCE et de CE était particulièrement populaire dans la communauté juive où ils voulaient éviter d'utiliser une nomenclature faisant explicitement référence à Christ comme «le seigneur». Aujourd'hui, BCE et CE au lieu de BC et AD sont devenus assez communs parmi d'autres groupes pour des raisons similaires.

Faits bonus:

  • Comme mentionné, il n'y a pas d'année zéro avec ce calendrier particulier allant de 1 avant JC (ou BCE) à AD 1 (ou CE). Au cours des derniers siècles, cela a causé des problèmes lorsque certains pensent qu'un nouveau siècle commence réellement. L’un des premiers cas connus de cette contestation est apparu dans l’édition du 26 décembre 1799 de Le temps de londres où il a déclaré: «Le siècle actuel ne s'achèvera pas avant le 1 er janvier 1801… Nous n'allons pas approfondir cette question…. C’est une discussion idiote et enfantine, qui ne fait que révéler le manque de cervelle de ceux qui maintiennent une opinion contraire à celle que nous avons exprimée. »Les médias ont fait état d’une bataille similaire à la fin du XIXe siècle, puis à la fin. du 20ème.
  • En même temps que Anno Domini, Anno Salutis (dans l'année du salut), Anno Nostrae Salutis(l'année de notre salut), Anno Reparatae Salutis (dans l'année du salut accompli) et Anno Salutis Humanae (l'année du salut des hommes) étaient tous utilisés indifféremment.
  • Un autre système commun basé sur la Bible, qui pour une raison quelconque n'était pas particulièrement populaire parmi les chrétiens occidentaux qui ont contribué à donner naissance à BC / AD, était Anno Mundi («l'année du monde» / «année après la création») ou Anno Adami («l'année d'Adam») - datant essentiellement de ce que l'on pensait être la première année du monde. Bede lui-même a utilisé ce système Le calcul du temps écrit en 725, six ans avant Histoire ecclésiastique du peuple anglais.

Laissez Vos Commentaires