Un dictionnaire anglais majeur a-t-il déjà orthographié un nom d'entrée de façon incorrecte?

Un dictionnaire anglais majeur a-t-il déjà orthographié un nom d'entrée de façon incorrecte?

Malgré mes efforts les plus sincères, je n’ai trouvé aucun exemple documenté d’un nom d’entrée mal orthographié (le mot en cours de définition) jamais trouvé dans un dictionnaire anglais largement diffusé, généré par des utilisateurs. (Je suis encore sceptique, cela n’est jamais arrivé, alors s'il vous plaît, prouvez-moi que je ne me trompe pas.) L’absence d’erreurs dans les dictionnaires largement diffusés est probablement due au processus extrêmement rigoureux suivi avant l’inclusion des mots, ainsi qu’au report massif d’année en année. les bases de données de mots, de sorte que seules les quelques premières éditions d'un dictionnaire pourraient être sujettes à de telles fautes de frappe.

Par exemple, selon Merriam-Webster, avant qu'un mot ne soit inclus dans son dictionnaire, il est d'abord identifié par un éditeur et entré dans une grande base de citations contenant le mot avec l'orthographe commune, ainsi que des exemples d'utilisation et des informations sur son utilisation. où il a été trouvé. La base de données, appelée corpus, contient aujourd'hui 70 millions de mots potentiels. Seuls les mots suffisamment répandus sur une période suffisamment longue sont prêts à être inclus.

Même dans ce cas, le mot ne sera pas répertorié dans le dictionnaire tant que son segment approprié n’aura pas été revu par une équipe de rédacteurs et de rédacteurs (qui ont également leur mot à dire dans lequel les citations restent, ainsi que s’il convient d’ajouter quoi que ce soit).

Ainsi, étant donné toutes les personnes qui regardent et scrutent chaque nouvelle entrée, il serait remarquable d’avoir mal orthographié le nom de l’entrée inclus dans un dictionnaire établi.

Cependant, l'erreur est humaine et il a été démontré que même les dictionnaires établis (exceptionnellement rarement) font d'autres types d'erreurs. Par exemple, dans la version 1934 de Le nouveau dictionnaire international de Webster, un mot complètement artificiel, dord, figure à la page 771:

dord (dôrd), n. Physique et Chim. Densité.

Étonnamment, cette entrée n’a pas été remarquée jusqu’en 1939, lorsque l’un des rédacteurs s’aperçut que dord manquait d’étymologie (citations indiquant l’origine du mot, telles que «N.L.» pour «nouveau latin».)

Après une enquête plus approfondie, l'éditeur a constaté que dord provenait d'une note envoyée par un consultant en chimie qui avait apparemment été confondue avec les citations compilées pour compléter le dictionnaire. Il convient de noter que depuis les années 1880, lorsque Webster’s a commencé son système de citation, chaque citation était également placée sur une carte de 3 x 5 pouces.

D ou d, cont / densité

Il a finalement été révélé que la note était destinée à compléter l’entrée pour des abréviations (qui en chimie incluent "densité"), et que le "cont" était censé alerter le dactylographe qu'il y aurait d'autres entrées de ce type pour abréviations.

La faute a été portée aux pieds de deux stylistes éditoriaux, dont le premier aurait dû marquer le «ou» dans la note du chimiste à mettre en italique (et qui, idéalement, aurait identifié le et étaient des abréviations); au lieu de cela, elle a commis le péché capital de placer une ligne ondulée sous tout le «D ou d»; une ligne ondulée sous des lettres ou un mot signifiait que tout ce qui se trouvait au-dessus de celle-ci devait figurer en gras. Il est donc compréhensible que la dactylographe, dont le travail consistait à taper selon ses instructions, était justifiée à taper dord.

Remarquablement, le mot a traversé une seconde phase de traitement de styliste / dactylographe, moment auquel le second styliste a biffé le mot “cont” et a remplacé le mot “n.”. À un moment inconnu par la suite, quelqu'un d'autre l'a prononcé.

Peu de temps après avoir découvert l’erreur cinq ans après son introduction dans le dictionnaire, dord a été supprimé et «densité, La physique”A été ajouté pour abréviations.

Webster n’a cependant pas été le seul dictionnaire distingué à ne jamais avoir eu d’œuf. En 2010, un professeur de l'Université de technologie de Brisbane, en Australie, a constaté que le dictionnaire anglais Oxford avait une définition erronée du mot. siphon.

D'abord inséré dans l'OED depuis 1911, siphon a été défini en 2010 comme:

Tuyau en tube ou en verre, en métal ou en un autre matériau, plié de manière à ce qu'une jambe soit plus longue que l'autre, et utilisé pour aspirer des liquides au moyen de la pression atmosphérique, ce qui force le liquide à remonter la jambe la plus courte et à se plier dans la conduite .

L’erreur, bien sûr, est que la pression ne tire pas le liquide, mais plutôt, comme l’a dit le Dr Stephen Hughes, qui a découvert l’erreur:

Il est la gravité qui déplace le fluide dans un siphon, l'eau dans le bras le plus long descendant tirant l'eau dans le bras le plus court.

Après avoir été alertés de leur erreur, les éditeurs d’OED ont noté que l’erreur persistait depuis 1911, mais qu’au moins une version, l’édition 2005, avaient correctement identifié le rôle de la gravité dans le processus. Aucune raison n'a été donnée pour expliquer pourquoi cela a été modifié dans les versions ultérieures.

Laissez Vos Commentaires