Ce jour dans l'histoire: 29 octobre

Ce jour dans l'histoire: 29 octobre

Aujourd'hui dans l'histoire: 29 octobre 1618

Sir Walter Raleigh était un explorateur et un érudit de l’ère élisabéthaine, né à Devon vers 1552. Il venait d’une famille aisée de la gentry, avait fréquenté l’Université d’Oxford et avait étudié le droit pendant un certain temps.

En 1578, Raleigh s'embarqua pour l'Amérique avec son demi-frère Humphrey Gilbert, une entreprise qui suscita son intérêt pour les entreprises coloniales du Nouveau Monde. Sept ans plus tard, en 1585, Raleigh sponsorisa la première colonie anglaise américaine appelée Roanoke Island, en Virginie (qui fait maintenant partie de la Caroline du Nord). La colonie a échoué et une autre tentative de colonisation a également échoué deux ans plus tard.

Raleigh s'est vu attribuer le mérite d'avoir ramené la pomme de terre et le tabac en Angleterre, mais en réalité, les Espagnols l'avaient déjà battu. Il a fait beaucoup pour aider à populariser le tabagisme dans son pays, il a donc la distinction douteuse d'augmenter l'incidence du cancer du poumon et de la MPOC d'une manière inimaginable pour des générations de ses compatriotes. Allez Walt.

La vie de Raleigh était sur le point de s’améliorer - et même d’empirer - quand il attira l’œil de la reine Elizabeth I en 1580 après avoir réprimé un soulèvement en Irlande. La reine Elizabeth, sans doute traumatisée par les exploits conjugaux de son père Henry VIII, dont la décapitation injuste de sa mère Anne Boleyn, alors qu’Elizabeth n’avait que deux ans, avait décidé de ne jamais se marier. Au lieu de cela, elle s’entoura de jeunes hommes séduisants qui l’aimaient et complimentaient sa beauté, même si elle vieillissait et perdait ses cheveux et ses dents.

Raleigh, qui était beau, charmant et charmant, est rapidement devenu l'un des «favoris» de la reine. La reine l'a comblé de cadeaux et d'offices, et il a été anobli en 1585. Sir Walter Raleigh a été nommé capitaine de la Garde de la Reine en 1587, une position de grand prestige qui indique à quel point la reine a confiance en lui.

Puis Raleigh a tout gâché. Il épouse secrètement une des demoiselles d'honneur de la reine, Elizabeth Throckmorton, en 1592. La reine Elizabeth se jeta un sifflement pour deux raisons - la jalousie à l'ancienne, et en tant que reine, elle avait le droit d'être consultée pour une demoiselle d'honneur. mariage. (Elle disait généralement non dans une situation comme celle-ci, alors il est facile de comprendre pourquoi les nouveaux mariés sont devenus désespérés et l’ont fait sournoisement). Elle était assez folle pour jeter Raleigh et sa femme dans la tour, mais ils furent emprisonnés dans des conditions similaires à celles du Four Seasons Hotel.

Dès sa libération, Sir Walter n'a pas perdu de temps pour tenter de regagner les faveurs de la reine et s'est lancé dans une expédition à la recherche d'El Dorado (Le «pays doré»), dans l'actuel Venezuela. El Dorado l'a échappé, mais Raleigh a exploré environ 400 miles de la vallée du fleuve Orinoco.

La mort de la reine Elizabeth et l’ascension de Jacques Ier en 1603 sont une mauvaise nouvelle pour Raleigh, la Bonne Reine Bess ayant un penchant pour l’explorateur, mais le nouveau roi le détestait à peu près. Les fesses de James avaient à peine touché le trône avant que Raleigh ne se retrouve (encore une fois) dans la tour, mais cette fois, il fut condamné à mort.

Les accusations portées contre lui n'avaient aucune preuve concrète pour les soutenir, et Raleigh obtint un sursis, mais resta toujours prisonnier dans la tour. Sir Walter a utilisé son temps libre pour écrire son livre «History of the World».

En 1616, Raleigh fut libéré de la tour pour mener une autre expédition à la recherche de l'El Dorado. Le voyage était un échec et Sir Walter a désobéi aux ordres du roi en attaquant les Espagnols. Pour apaiser l’Espagne, la peine de mort prononcée contre Raleigh en 1603 a été rétablie par James I. Il n’est certes pas gênant pour le roi James de signer cet arrêt de mort.

Malheureusement pour Sir Walter, il n’arrivait pas à se débrouiller avec ce monarque.

Le 29 octobre 1618, Sir Walter Raleigh, érudit, explorateur, historien et sans doute le dernier personnage éminent de l’époque élisabéthaine, a connu sa fin devant une foule emballée. Après avoir prononcé son dernier discours, il a demandé au chef de police de lui montrer la hache qui mettrait fin à ses jours, à ce moment-là, il aurait apparemment plaisanté:

C'est un médicament efficace… qui guérira toutes mes maladies.

L'homme à la hache hésitait lorsque Sir Walter lui donna le signe de frapper et Raleigh cria: «Frappe, mec, frappe!

Le bourreau, frappa encore et encore, et tout fut fini.

Fait Bonus:

  • Sir Walter était réputé pour ses manières courtoises. L’une de ses histoires populaires était supposément en train de mettre son manteau sur une flaque d’eau afin que la reine Elizabeth n’ait pas à bouger ses chaussures. Personne ne sait si cela s'est réellement passé, mais un manteau figure dans ses armoiries.

Laissez Vos Commentaires