Pourquoi les chaussures de sport sont appelées "baskets"

Pourquoi les chaussures de sport sont appelées "baskets"

Aujourd'hui, j'ai découvert comment les chaussures de tennis étaient appelées baskets.

Quand il s'agit de chaussures de sport, les appeler «marcheurs» ou «coureurs» semble plus approprié que les appeler «baskets». Ces jours-ci, la plupart des gens n'utilisent pas leurs baskets pour se faufiler, mais dans la journée à laquelle ils étaient associés des gens qui ne savaient rien faire et se faufiler.

Tout d’abord, un peu d’arrière-plan: le mot «faufiler» vient du vieux mot anglais «snican». Au début, le mot signifiait «désirer, tendre la main» et évoluait pour devenir «ramper ou ramper». "Est venu à signifier" se déplacer ou marcher d'une manière furtive ou glissante, comme s'il avait honte d'être vu. "Une personne qui prenait part à la furtivité devint un furtif en 1643, mais la furtivité était beaucoup plus difficile à l'époque - fort , chaussures maladroites avait l'habitude de se faufiler.

Ce problème a été résolu lorsque les chaussures à semelles en caoutchouc ont commencé à devenir populaires au XIXe siècle. La révolution industrielle signifie que les chaussures peuvent enfin être produites à grande échelle; les gens ne sont plus obligés de faire appel aux cordonniers pour assembler chaque chaussure à la main. Parallèlement à une production plus rapide, de nouveaux produits ont également été introduits dans l'industrie de la chaussure - dans ce cas, le caoutchouc vulcanisé. Les premières chaussures à semelles en caoutchouc ont été développées en Angleterre et sont appelées «plimsolls». Les semelles en caoutchouc sont conçues pour une chaussure silencieuse, un outil parfait pour les chaussures de sport.

En 1862, les chaussures à semelles de caoutchouc étaient connues sous le nom de «furtifs», en référence aux personnes qui les utilisaient à leur avantage (non seulement les personnes qui ne faisaient rien, mais toutes les personnes qui voulaient se promener tranquillement). Ceci est démontré dans un article publié cette année:

L'officier de nuit est généralement habitué à porter aux pieds des chaussures en caoutchouc ou des chaussures en caoutchouc. Les femmes [de la prison de Brixton] les qualifient de "furtives".

“Sneaker” semble avoir très vite compris. En 1887, une autre note a été publiée dans le Boston Journal of Education:

Ce n’est que le professeur harcelé qui peut pleinement apprécier la pertinence du nom que les garçons donnent aux chaussures de tennis - baskets.

Deux ans plus tard, en 1889, il est prouvé que le grand magasin Jordan Marsh annonçait ses «baskets». En 1895, le terme apparut dans Funk et le dictionnaire standard de Wagnall se référant aux chaussures plutôt que les gens et le nom a été plus ou moins populaire depuis.

Faits bonus:

  • «Sneakers» est un terme beaucoup plus répandu en Amérique qu’ailleurs dans le monde. En Grande-Bretagne, vous aurez plus de chances d’entendre des «formateurs».
  • Le vieux mot anglais «snican» nous a également donné «serpent».
  • La marque Keds voudrait vous faire croire qu'elle a créé les premières baskets, mais c'est inexact. Leur société mère, Goodyear (renommée dans le domaine des pneus en caoutchouc), a été le premier titulaire de licence du processus de vulcanisation, qui consiste à attacher un tissu au caoutchouc de manière permanente. Cependant, ils n’ont commencé à expérimenter les chaussures qu’en 1892. Comme vous pouvez le constater ci-dessus, le mot «baskets» existait bien avant. Cela dit, Keds était probablement la première chaussure de ce type à être vendue en masse.
  • Les Keds s'appelaient à l'origine «Peds», de la racine latine des pieds, mais Peds était déjà pris. À partir de là, il y a eu un affrontement entre Keds et Veds, et vous savez lequel ils ont choisi.
  • Reebok a une histoire un peu plus intéressante sur la façon dont la marque tire son nom. Il faisait à l'origine partie de J.W. Foster & Sons, basée en Grande-Bretagne et active depuis 1895. Deux des Fosters ont décidé de créer une entreprise de chaussures de sport en 1958 et ont donc commencé à chercher des idées pour les appeler. Ils ont appris que Joe Foster, le fondateur de la société, avait déjà remporté une course à pied et reçu un dictionnaire pour ses efforts. Dans le dictionnaire, ils ont trouvé le mot «rhebok», une antilope africaine connue pour sa rapidité. «Rhebok» est l'orthographe afrikaans. Ils ont choisi d'utiliser l'orthographe anglaise de «Reebok».
  • Adi et Rudi Dassler étaient des frères qui fabriquaient des chaussures, y compris le couple que portait Jesse Owens lorsqu’il remporta ses courses aux Jeux olympiques de 1936. Ce n’est qu’en 1949 que Adi Dassler crée sa propre entreprise. Le nom? Adidas. Donc non, Adidas ne veut pas dire "Toute la journée, je rêve du football!" (Le frère d’Adi, Rudi, a ensuite créé une autre société, Puma.)
  • Converse a été nommée en l'honneur de Marquis Mills Converse, qui a créé la société de chaussures en 1908. Alors, qu'en est-il de leurs «Chuck Taylor All Stars?»? La All Star a commencé comme une chaussure de basket-ball en 1917, concurrence difficile. En 1921, le basketteur Chuck Taylor se rendit chez Converse à la recherche d’un emploi qu’il recruta comme vendeur. Non seulement Taylor vendait Converse, mais il faisait également des suggestions pour améliorer la conception (en utilisant certaines de ses compétences en basketball) et organisait des démonstrations pour montrer aux joueurs pourquoi ils devaient porter Converse lorsqu'ils jouaient au basketball. Sa signature a même été ajoutée à un patch sur chaque chaussure quittant l'usine.Même avec toutes ses contributions, il n'a été payé que pour ses 40 années de travail dans l'entreprise et n'a jamais perçu de profit supplémentaire ni de commission pour ses idées.
  • Les pinces ne sont pas les seules chaussures à porter le nom d’un athlète. La chaussure Air Jordan fabriquée par Nike porte bien entendu le nom du légendaire Michael Jordan. Dans le même temps, l'Adidas Stan Smith doit son nom à une joueuse de tennis qui a remporté à la fois Wimbledon et l'US Open au début des années 1970. Le Puma Clyde doit son nom à Walt Frazier, surnommé «Clyde», qui a joué au basketball pour les Knicks de New York. (Il a été surnommé Clyde parce qu'il avait tendance à s'habiller comme Clyde Barrow, le célèbre braqueur de banque.)
  • Nike, bien sûr, tire son nom de la déesse grecque de la victoire. Aujourd'hui, Nike est la marque de chaussures de sport la plus vendue. Adidas, Reebok, Puma et Converse complètent le top cinq.

Laissez Vos Commentaires