Bowling et les anciens Egyptiens

Bowling et les anciens Egyptiens

Le bowling a une histoire assez vague, avec une forme remontant jusqu'à 5000 ans pour les anciens Egyptiens.

Cette histoire commence avec l'archéologue William Matthews Flinders Petrie, ou tout simplement Flinders Petrie, au tournant du siècle. En 1895, il s’était déjà imposé comme le plus grand égyptologue du monde. 18 ans plus tôt, à l'âge de 24 ans, Petrie avait publié son travail Métrologie inductive; ou, la récupération d'anciennes mesures des monumentsdans lequel il a détaillé les mesures de Stonehenge. En utilisant ceux-ci, il a émis des hypothèses sur la manière, le moment et la raison de la construction de cette structure étrange. C'était l'une des premières fois qu'un archéologue tentait une mesure complète (avec une connaissance estimée des cycles historiques du soleil et du cycle lunaire) pour établir des théories sur des structures anciennes.

En 1880, il s'est rendu en Égypte où il a mesuré et triangulé les grandes pyramides, les tombeaux et d'autres bâtiments égyptiens anciens. Ces calculs restent la norme utilisée par les historiens aujourd'hui. Toujours soucieux des détails, il a également commencé à collectionner des tessons de poterie trouvés sur le sol des tombes, auparavant négligés. Il a répertorié l'emplacement exact de ces objets de poterie, en notant chaque détail, et a commencé à «reconstituer» l'histoire de l'ancien Égyptien à l'aide de ces artefacts. En fait, les habitants de la région ont été si impressionnés par les connaissances de Petrie en matière de poterie qu'ils lui ont donné le nom arabe «Abu Bagousheh», traduit par «père des pots».

Il a rapidement été embauché par le Egypt Exploration Fund (EEF), mais ce mariage n’a duré que deux ans en raison de la personnalité dominante de Petrie et de ses critiques du travail qu’il accomplissait. Dit Petrie,

Rien ne semble être fait avec un plan uniforme ou régulier, le travail est commencé et laissé inachevé; aucune considération n'est accordée aux exigences futures en matière d'exploration, et aucun dispositif civilisé ou permettant d'économiser du travail n'est utilisé. Il est écoeurant de constater à quel point tout est détruit et le peu d’intérêt accordé à la préservation.

Au cours des dix années suivantes, il effectua des fouilles dans toute l'Égypte et la Palestine (alors appelée la Palestine) avec ses fonds propres et privés. Au cours de la «saison des champs» de 1895 (et non des années 30 comme vous le lirez souvent), Petrie se mit à travailler sur un site de cimetière à Naqada, une ville de la rive ouest du Nil. Il a fouillé près de trois mille tombes, toutes remplies à craquer d'objets que les défunts emporteraient dans la vie après la mort. La plupart d’entre eux étaient des tombes d’enfants, dans lesquelles se trouvaient divers «jouets et jeux».

Comme Petrie était connu pour le faire, il conservait des notes extrêmement détaillées de ce qu'il avait trouvé. Comme décrit dans son cahier,

Dans un grand tombeau d'un enfant, on a trouvé un groupe de boules de pierre, etc., montré en VII… Leur disposition originale est assez inconnue puisqu'elles ont été retrouvées en vrac dans la terre… Les neuf pierres en forme de vase que nous pensions être à un collier premier; ils sont taillés en brèche d'albâtre et de veines; aucun d'entre eux n'est percé pour suspension, et ils ne peuvent que se tenir sur leurs extrémités plates et circulaires… Cela laisse supposer que les neuf pièces en forme de vase devaient se tenir sur l'extrémité et être jouées avec les balles, qui conviennent juste en taille et en poids à cette fin.

La figure VII montre neuf quilles, semblables à des quilles, et quatre boules de la taille d'un marbre. Oui, cela ressemble beaucoup au bowling moderne. Donc, l'affaire est close, les anciens Egyptiens ont inventé le bowling, non? Eh bien, peut-être, peut-être pas.

Comme l'ont fait remarquer l'archéologue Tucson ExPat et le International Bowling Museum, les notes et les chiffres étaient en fait une interprétation de ce que Petrie pensait avoir trouvé. Tout d’abord, tous ces objets ont été trouvés, comme l’avait admis Petrie, séparés les uns des autres. Ils se trouvaient peut-être dans la même tombe, mais cela ne signifie pas qu’ils étaient liés de quelque manière que ce soit, à part appartenir à la même personne décédée.

En fin de compte, faute de preuves tangibles du sport pratiqué ailleurs dans l'Égypte ancienne, outre les objets de cette tombe et quelques autres cas de boules de porcelaine lourdes (censées avoir été utilisées pour rouler plutôt que pour lancer, en raison de leur poids), il se pourrait que Petrie, avec beaucoup d’autres de l’Angleterre et des États-Unis à l’époque, vienne au bowling. Après tout, la même année, le 9 septembre 1895 à New York, la première organisation nationale de bowling, l’American Bowling Congress, a été créée en raison de la popularité croissante du jeu.

Alors, quand un jeu de bowling mieux documenté est-il apparu pour la première fois dans l'histoire? De nombreuses personnes citent des soldats romains qui ont lancé des balles de pierre sur d'autres balles de pierre. Mais ce jeu semble beaucoup plus proche de la pétanque (ou «bowling») que du bowling moderne, bien qu’il s’agisse au moins d’un jeu qui fait rouler les billes et dont l’objet était de toucher certains objets. Le Musée international du bowling et la PBA citent tous les deux la preuve que le jeu existait déjà en Allemagne en 300 après avoir été utilisé dans le cadre d'une cérémonie religieuse. Selon le site Web de la PBA, «ceux qui pourraient abattre les goupilles seraient de bonne moralité. Ceux qui ont raté ont dû faire pénitence. "

Si la popularité du bowling en tant que jeu récréatif ne remonte pas à l’Égypte ancienne, elle remonte certainement au moins sept cents ans. En 1366, le roi Édouard III interdit le jeu parce que ses troupes étaient trop occupées pour jouer au lieu de se lancer dans le tir à l'arc. En 1819, Washington Irving’s Rip Van Winkle boit le clair de lune des hommes qui jouent «à neuf quilles». En 1841, une loi du Connecticut interdisait le «maintien» de voies à neuf quilles en raison de son lien avec le jeu. Comme mentionné, en 1895, une organisation nationale fut créée pour normaliser les règles et créer des compétitions nationales.

Laissez Vos Commentaires