28 Faits royaux sur Elizabeth I

28 Faits royaux sur Elizabeth I

La reine Elizabeth I a changé pour toujours le monde anglophone et le cours de l'histoire. Découvrez ces faits surprenants sur l'une des femmes les plus influentes de tous les temps.


28. Surnoms

Elizabeth I était également connue comme la reine vierge, Gloriana, et, à ses copains les plus proches, bonne reine Bess; Bess était un diminutif commun pour Elizabeth à l'époque.

Getty Images

27. Bred in Upheaval

La mère d'Elizabeth était Anne Boleyn, dont le mariage avec son père Henry VIII nécessitait un divorce parce que Henry était déjà marié à Catherine d'Aragon. Ce divorce a commencé la Réforme anglaise, comme Henry s'est séparé de Rome et s'est déclaré, pas le pape, le chef de l'église de l'Angleterre. Néanmoins, Boleyn devint l'une des nombreuses victimes des caprices du roi et fut décapitée avant qu'Elisabeth ait 3 ans.

Getty Images

26. Amour maternel

Bien qu'elle l'ait gardé au plus bas pour des raisons politiques, Elizabeth Ier aimait beaucoup sa mère. Elle honora tranquillement sa famille et elle en prenant soin de leurs positions à la cour, et garda toujours le portrait de sa mère dans un médaillon sur son collier.

La Grande-Bretagne révéla

25. Les débuts brisés

Après l'exécution de sa mère par son père, et surtout après la mort de son père, Elizabeth a eu une enfance très difficile. Elle a été maltraitée, considérée comme illégitime et abusée sexuellement en vivant en tant que pupille avec Catherine Parr, la veuve de Henry VIII. Sa demi-sœur catholique, la reine Mary, également connue sous le nom de Bloody Mary pour son règne bref et violent, a également accusé Elizabeth de participer à un complot de rébellion. Mary a envoyé Elizabeth à la Tour de Londres et ensuite à la Tour de Woodstock.

British History ToursAdvertisement

24. Lucky Break

Elizabeth, en tant que femme et en tant que deuxième fille de Henry VIII, n'était pas susceptible de régner. La monarchie ne lui est tombée qu'après que son plus jeune frère, Edward VI (qui a régné seulement 6 ans) et sa soeur aînée Mary I (qui a régné pendant 5 ans) soient morts sans enfants.

Royal Museums Greenwich

23. Longue course

Après la reine Elizabeth II, qui a régné pendant plus de 65 ans, et la reine Victoria, qui a régné pour 63 ans, Elizabeth I est la troisième reine britannique régnante; elle était au pouvoir depuis 44 ans. Dans l'ensemble, elle a la neuvième plus longue course des monarques britanniques.

22. Virgin Queen

Malgré sa longue vie et son éligibilité, Elizabeth Ier ne s'est jamais mariée. Elle a accueilli de nombreux prétendants, y compris de nombreux membres de la famille royale étrangère et d'autres hommes de haut rang, mais, au désespoir de son conseil, elle ne s'est jamais mariée et n'a jamais nommé d'héritier. Selon elle, elle était mariée à l'Angleterre - et cette sage décision était probablement ce qui la maintenait si longtemps au pouvoir.

Getty Images

21. Dernier Tudor

Puisqu'elle n'avait pas d'héritier, la Maison de Tudor, qui commença en 1485 avec Henri VII, se termina par sa mort en 1603.

Getty Images

20. Lost Love

Bien qu'elle ne se soit jamais mariée, le cœur d'Elizabeth I aurait toujours appartenu à son ami d'enfance Robert Dudley. Bien qu'un mariage entre les deux amis semblait sur le point de se produire après la mort de sa première épouse (une chute suspecte dans les escaliers), le climat politique était contre. Dudley et Elizabeth I n'étaient destinés qu'à être officiellement des amis proches.

Un choc de casquettes

19. Lady Learned

Elizabeth I était l'une des femmes les mieux éduquées de sa génération; elle parlait français, flamand, anglais, italien et grec, et pouvait écrire le latin. Elle a probablement parlé gallois, cornique, écossais et irlandais, et tous très bien!

Photo ElsoarAdvertisement

18. Politiquement adepte

Un esprit politique particulièrement rusé, l'une des devises d'Elizabeth I était « vidéo et taceo », ce qui se traduit par «Je vois mais ne dis rien.» Elle a également utilisé la devise « sempre eadem "signifiant" toujours le même. "

Pomorskie

17. Tension familiale

Tout au long de son règne, l'un de ses principaux ennemis fut son cousin germain Mary Queen of Scots. Elizabeth I emprisonna Mary quand ses actions se sont retournées contre le trône anglais. Mary était en prison pendant 18 ans avant d'être finalement exécutée. Historiquement, il y a un certain désaccord sur Elizabeth si officiellement sanctionné l'exécution; elle a été réalisée rapidement, et Elizabeth avait été réticente à signer et ensuite expédier le mandat. Le bourreau a imploré le pardon de Marie avant de la tuer, ce qu'elle a dit qu'elle a accordé de tout son cœur. Avant que la hache se détache de ses épaules, les dernières paroles de Marie étaient: «Entre tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.»

Fait intéressant, au cours de leur relation longue et tumultueuse, Elizabeth I et Mary, reine d'Écosse, ne se sont jamais rencontrées en personne.

Getty Images

16. Rebelle en son temps

En 1570, le pape Pie V a publié les Regnans en Excelsis , qui ont déclaré Elizabeth I être excommuniée, et libéré ses sujets de leur allégeance à elle.

Reine Elizabeth I

15. C'est tous les regards J'ai pris soin de présenter son meilleur soi. Cela signifiait porter un maquillage lourd fait de plomb et de vinaigre, qui a probablement fait plus de dégâts à sa peau marquée par la variole que cela l'a aidé. Elle a également utilisé de la cire d'abeille et du khôl dans son régime de beauté, des substances qui sont encore couramment utilisées aujourd'hui.

Si titlovi

14. Tout le monde a besoin de leur vie privée

Une Elizabeth I plus âgée, sensible à son apparence, se sentait envahie lorsqu'un courtisan entrait dans sa chambre avant qu'elle ne soit faite pour la journée. En guise de punition, elle le mit en résidence surveillée.

Drama Channel

13. Prothèses précoces

En dépit de son intérêt pour la beauté, les normes dentaires à l'époque signifiaient qu'en vieillissant, Elizabeth I perdit beaucoup de dents. Pour contrer les joues creuses qui en résultaient, on lui a dit de les bourrer de tissu en public.

Gab WorthyAdvertisement

12. Pas moyen pour une fille de parler

Peut-être était-il difficile d'entendre à travers les guenilles de ses joues, mais prétendument Elizabeth I, comme son père, jura et jura comme si de rien n'était.

Roger Ebert

11. Ne peut pas être en retard à la cour

Elizabeth I a reçu une fois une montre sur un bracelet d'un prétendant. Un style de bijoux inhabituel pour la période, il peut avoir été la première montre-bracelet en Angleterre.

TheLuxTime

10. Si le gant s'adapte à

Elizabeth, j'adore les vêtements. Non seulement elle a commencé beaucoup de tendances de la mode, mais ses vêtements ont été régulièrement peaufinés et mis à jour, et soigneusement choisis en fonction de quel regard elle avait besoin de transmettre (la plupart du temps pure et virginale). Et même si on lui disait qu'elle possédait plus de 2 000 paires de gants, elle était aussi généreuse avec ses affaires et passait la main à ses dames dans l'attente.

Getty Images

9. Sensible Shoes

En dépit de son amour de la mode, Elizabeth I n'a pas porté sa première paire de talons hauts jusqu'à l'âge de 62 ans.

Roger Vivier

8. Tough Boss

Bien qu'étant généreuse avec ses servantes, Elizabeth, je m'attendais à une totale loyauté et ne tardai pas à me mettre en colère. Au cours d'une explosion, elle a brisé le doigt de sa femme de chambre avec une brosse à cheveux, puis a dit à tout le monde qu'il s'agissait d'un accident impliquant un chandelier tombé.

Getty Images

7. La reine de la déesse

En vieillissant, un culte s'est développé autour d'Elizabeth I qui la décrivait souvent comme une déesse encore jeune et une reine vierge. Elle a été célébrée comme une déesse de la lune; comme Diana et Cynthia, déesses de la chasse; Astraea, la déesse vierge; et comme Vénus, la déesse de l'amour.

Bonjour Magazine Publicité

6. Patron aux Arts

Elizabeth I était une amoureuse ardente de la poésie et du théâtre, et Shakespeare lui-même a joué devant elle plusieurs fois. Shakespeare admirait beaucoup la reine, et les historiens ont trouvé des références à sa vérité, sa beauté et sa grâce dans beaucoup de ses œuvres, notamment dans «

Le Songe d'une nuit d'été comme« une vestale juste trônée par l'Occident ». A Pirâmide de Kukúlkan

5. Immortalité littéraire

Un autre des grands poètes anglais de l'époque, Edmund Spenser, a également rendu hommage à la reine dans son poème épique

The Faerie Queene . Elizabeth I est représentée dans le personnage de Belphoebe, une forte chasseresse virginale qui combat ses agresseurs potentiels. Pagodes historiques

4. Pélican Puissance

De nombreux symboles ont été associés à Elizabeth I, mais le pélican était particulièrement puissant. Un des nombreux portraits de Nicholas Hillard d'Elizabeth I a été connu sous le nom de

Le Portrait de Pélican , comme elle est représentée portant une broche de pélican à sa poitrine. Alors pourquoi le pélican? L'oiseau était censé nourrir ses enfants de sa propre poitrine en période de pénurie alimentaire, et ce symbole a été associé à Elizabeth I en tant que figure maternelle de l'Église d'Angleterre. Getty Images

3. Le garçon Bisley

À un certain point au 19ème siècle, une rumeur a été lancée qu'Elizabeth I était morte comme un enfant, et a été remplacée par un garçon rouge du même âge. Il est appelé le garçon Bisley, Bisley étant le village dont il est censé provenir, et les partisans de la théorie suggèrent que c'est la raison pour laquelle Elizabeth I ne s'est jamais mariée. La théorie s'articule autour d'une époque où Elizabeth I fut envoyée à Overcourt House à Bisley vers 1543. Elle aurait été renvoyée de la cour pour éviter la peste, mais mourut d'une fièvre aiguë peu avant son père, l'infâme Henry VIII, La gouvernante craignait qu'Henri VIII ne la condamne à être exécutée s'il apprenait le sort de sa fille, alors elle chercha un remplaçant. La gouvernante espérait tromper le roi et gagner du temps pour fuir le pays.

La légende raconte qu'Henri VIII fut trompé et la gouvernante réalisa plus tard que même si elle fuyait le pays, Henri VIII ferait tuer sa famille. De plus, le Bisley Boy et tous ses complices avaient conspiré contre le roi. Incapable de remplacer le remplaçant, le Bisley Boy n'avait pas d'autre choix que de doubler et de mentir à vie.

La plupart des historiens rejettent cette théorie comme de la foutaise - rien de plus que le produit des historiens masculins du XIXe siècle. jamais marié ou enfant d'enfants.

Pinterest

2. Les puissances occultes Elizabeth I couvrait toutes ses bases lorsqu'il s'agissait de garder le pouvoir, ce qui impliquait d'inclure l'astronome-magicien John Dee parmi ses principaux conseillers. Dee conseilla à Elizabeth I de choisir des dates importantes ainsi que des voyages de découverte, et prétendument lui enleva une malédiction de mort. On pensait que Dee était un ancien propriétaire du tristement célèbre manuscrit chiffré de Voynich.

Cécité historique

1. Après une vie entière d'un pays entier (et même d'un continent) obsédée par son corps et ses fonctions, Elizabeth Ier laissa des instructions pour laisser son corps intact après la mort, rompant avec la tradition royale d'embaumement. On disait que c'était pour protéger ses secrets (on pensait que le processus pouvait révéler si une femme avait eu des enfants). Ses dames d'honneur toujours fidèles se sont assurées de protéger ses souhaits même après la mort.

CABLOOK

Laissez Vos Commentaires