30 Faits tragiques à propos d'Anne Boleyn

30 Faits tragiques à propos d'Anne Boleyn

"Le roi a été très bon avec moi. Il m'a promu d'une simple servante à être marquise. Puis il m'a élevé pour être une reine. Maintenant, il m'élèvera pour être un martyr. "- Anne Boleyn

Anne Boleyn est née dans l'actuelle Norfolk, en Angleterre en 1501. Elle était la deuxième épouse du roi Henry VIII et reine d'Angleterre de 1533 à 1536 quand elle a été exécuté sur des accusations de conspiration contre le roi, d'adultère, de sorcellerie et d'inceste. Voici 30 faits royaux sur la reine emblématique et sa fin violente.


30. Humble Origins

Anne Boleyn n'était pas de souche royale de sa naissance. Ses premiers ancêtres étaient des paysans plutôt aisés et son arrière-grand-père était un chapelier (une personne qui fabrique / vend / répare des chapeaux). Il a réussi dans sa carrière et s'est enrichi après avoir rejoint la prestigieuse société Mercer en 1435.

Pinterest

29. Movin 'On Up

L'arrière-grand-père d'Anne a également été lord-maire de Londres en 1457, et sa deuxième épouse Anne Hoo était la fille d'un baron. Avec son achat du manoir de Blickling à Norfolk, il a solidifié une place parmi la noblesse.

Wikipedia

28. Saintly Connections

La famille de Boleyn a revendiqué une connexion à Saint Thomas Becket, qui était l'archevêque de Canterbury au 12ème siècle. Le côté Butler de la famille (sa grand-mère paternelle était la fille de Thomas Butler, septième comte d'Ormond) prétendait descendre d'une des sœurs de Becket, qui épousa un gentilhomme irlandais. La famille était fière de son illustre ancêtre, et Thomas Butler légua son âme au «glorieux martyr Saint Thomas» dans son testament. Un objet de famille précieux - une corne d'ivoire blanche ornée d'or - était censé être la coupe à laquelle Becket avait bu.

Doublehistory

27. Une comtesse irlandaise au lieu d'une reine

Lorsqu'Anne revint en Angleterre en 1522, elle devait épouser son lointain cousin James Butler. Son père et son oncle Piers Butler réclament le titre de comte d'Ormond, et le mariage entre Anne et James est un moyen de garder le comté dans les deux familles. À un certain moment, les négociations ont fait long feu, probablement parce que son père était mécontent du plan. James a finalement été recruté à la cour du roi, devenant un esquire-à-bras au roi. Anne a également fini par aller au tribunal et a rejoint la maison de la reine.

Publicité

26. Tough Cookies

Anne Boleyn était connue pour avoir un sens de l'humour plutôt tordu et drôle, et en réaction aux protestations contre le roi Henry la choisissant comme sa reine, elle prit temporairement comme devise la phrase latine "Ainsi sera, groigne qui groigne, "qui se traduit par" Grumble tout ce que vous aimez, c'est comme ça que ça va être. "Beaucoup de biographes l'ont interprété comme provocant et arrogant, mais basé sur sa personnalité, cela semble convenir à son sens de l'humour. Art déviant

25. Mots célèbres

La plus célèbre citation d'Anne Boleyn a été prononcée juste avant son exécution. Elle aurait parlé avec quelqu'un au sujet de son bourreau et, pour tenter de rassurer son amie, a déclaré: «J'ai entendu dire qu'il est plutôt bon. Et j'ai un très petit cou! "

Indépendant

24. Une grippe presque mortelle

En 1528, Anne faillit mourir de la maladie de la transpiration, qui était probablement une forme de grippe. La maladie était notable en raison de la rapidité avec laquelle elle pouvait tuer une victime autrement jeune et en bonne santé. Henry VIII, un germaphobe connu, était terrifié par la maladie et quand il a tué l'une des dames d'Anne, il l'a renvoyée à Kent. Il s'est avéré que ses craintes ont été fondées, comme plus tard, Anne s'est avérée avoir été infecté. Henry a envoyé son deuxième meilleur docteur (le meilleur disponible) pour la traiter, et elle a survécu.

La conversation

23. Difficile à obtenir

Quand Henry a commencé à poursuivre Anne, elle a refusé ses avances. Bien que la raison la plus probable était qu'elle avait encore le cœur brisé par ses fiançailles avec Henry Percy, le roi considérait son manque d'intérêt comme un défi et la poursuivait. Finalement, le sport se transforma en véritable attraction, et il essaya à nouveau de lui plaire en proposant de faire d'elle sa maîtresse officielle, mais elle le refusa à nouveau. Finalement, il lui proposa de se marier, et c'était une offre qu'elle ne pouvait pas refuser.

Conorbyrnex

22. Jouer à des jeux

Anne était considérée comme un sacré catch dans son temps. Elle était une chanteuse et une joueuse accomplie et très charismatique. Quand elle est arrivée à la cour, elle a attiré plusieurs admirateurs, y compris Thomas Wyatt, un ami d'enfance qui a partagé son amour de la musique et de la poésie. Elle aimait aussi jouer et flirter, et avait le talent de faire en sorte que les hommes se sentent bien dans leur peau. Selon son biographe, elle aimait les jeux et était habile dans le «jeu» de l'amour courtois.

Pinterest

21. Kicking Cousins ​​

Jane Seymour (la troisième épouse d'Henry VIII, après Anne) était le cousin au second degré de Boleyn, mais ils n'étaient pas exactement proches. Anne savait qu'une relation grandissait entre Henry et Jane sous son nez, et quand Anne découvrit qu'Henry avait donné à Jane sa photo à porter autour du cou, Anne l'aurait arrachée si violemment qu'elle lui aurait fait mal à la main. Jane Dormer, une dame d'honneur à la cour, a affirmé qu'il y avait des combats fréquents entre les deux cousins.

HD wallsource

Publicité

20. Dons charitables

La charité était extrêmement importante pour Anne, car elle était l'expression de sa foi évangélique. Certaines estimations placent ses dons à une somme de 14 000-15 000 livres par an, mais bien qu'elle donne sans doute beaucoup, ce nombre est probablement une exagération. En plus de l'argent, elle a aussi demandé à ses agents d'acheter de grandes quantités de toiles pour en faire des blouses et des draps pour ceux qui ne pouvaient pas se le permettre.

Kiplinger

19. Cérémonie secrète

Malgré ses efforts pour résister aux avances de Henry, Anne devint enceinte en 1532, avant leur mariage. En janvier 1533, ils se sont mariés dans une cérémonie secrète, et elle a été couronnée reine d'Angleterre lors d'une grande cérémonie à l'abbaye de Westminster. Leur fille Elizabeth (plus tard reine Elizabeth I) est née en septembre 1533.

Pinterest

18. On ne pouvait pas le garder

L'échec d'Anne à fournir un héritier mâle à Henry l'amena à être mise de côté pour Jane Seymour. Anne a fait une fausse couche deux fois au cours de leur mariage, la seconde ayant semblé être un garçon. Henry a également accusé Boleyn d'utiliser la sorcellerie pour le séduire en l'épousant.

17. Changer les points de vue

Anne Boleyn est l'une des femmes les plus fascinantes de l'histoire et, pendant des siècles, elle a fait l'objet de nombreuses œuvres artistiques et culturelles. Aux 18ème et 19ème siècles, elle a été considérée comme une victime romantique, détruite par son mari brutal et oppressif. Dans la seconde moitié du 20ème siècle, les historiens ont commencé à argumenter qu'Anne n'était pas simplement une victime impuissante telle qu'elle a été dépeinte, mais qu'elle était l'une des reines les plus ambitieuses et intelligentes de l'histoire européenne.

Amazon

16. French Connection

Anne Boleyn a passé un certain temps en France dans la maison de la sœur d'Henry, Mary Tudor. Mary a été mariée au roi Louis XII de France, et pendant qu'Anne a appris à parler français couramment. Les biographes ont également écrit qu'Anne était plus française que l'anglais dans ses manières, et son "Frenchness" faisait partie de son appel.

Sho

15. Pendu à Poudlard

Dans les films

Harry Potter , on voit le portrait d'Anne Boleyn suspendu le long des escaliers de Poudlard. Dans l'univers Harry Potter, Boleyn est accusée par des Moldus (non-sorciers) d'être une sorcière, mais elle était en fait une créature non-magique née d'au moins un parent magique. Il est également suggéré qu'elle ait donné à Henry une ou deux potions d'amour pour l'amener à l'épouser. Foyuk

Publicité

14. Allure dramatique

Anne Boleyn n'a jamais été décrite dans l'histoire comme étant classiquement belle. Elle avait un teint sombre et des cheveux noirs, ce qui la faisait se démarquer dans une culture où la pâleur laiteuse était perçue comme la quintessence de la beauté. Son trait le plus frappant était ses yeux qui, selon un contemporain, étaient "noirs et beaux."

Minervamag

13. Allumé la Réforme

Le désir / le besoin d'Henry d'épouser Anne Boleyn a conduit à la Réforme anglaise. Lorsque l'Église catholique a refusé de lui accorder une annulation de son premier mariage, il a rompu avec l'église et s'est déclaré à la tête de l'Église d'Angleterre. Cela lui a donné le pouvoir de s'autoriser à divorcer et d'épouser Anne. Certains historiens croient qu'Anne était un partisan zélé de la cause protestante et un réformateur passionné, mais il n'y a aucune preuve à cette fin, seulement la spéculation.

Chytrazena

12. Femme à onze doigts

L'un des mythes les plus répandus à propos d'Anne Boleyn est celui de son doigt supplémentaire. Le propagandiste catholique Nicholas Sander a écrit au sujet des doigts du 11e doigt de la reine après qu'elle ait été exécutée. Il se référait à voir un sixième doigt sur sa main droite, une dent qui se prolongeait de manière désagréable sous sa lèvre inférieure et un kyste disgracieux sur sa gorge. En réalité, il n'a jamais vu la reine en personne, et le roi n'aimait généralement pas les femmes qui n'étaient pas attirantes.

Under These Restless Skies

11. La Prostituée du Roi

Anne Boleyn n'était certainement pas la «Princesse du Peuple». Beaucoup de sujets du roi étaient encore alignés avec sa première femme Catherine et blâmaient Anne pour avoir rompu leur mariage. Les partisans de Catherine la désignaient comme la «Prostituée du Roi». Ils lui reprochaient également d'avoir transformé Henry contre l'Église Catholique et d'avoir causé le comportement erratique et tyrannique du Roi. Il convient également de noter qu'à cette époque la sexualité d'une femme était son seul pouvoir, et il était largement supposé qu'Anne avait une sorte de prise sexuelle sur son mari.

Pinterest

10. Date de naissance Incertaine

La date exacte et le lieu de naissance de Anne sont inconnus. Les historiens placent sa naissance soit en 1501 soit en 1507, mais la plupart des historiens croient que la date est 1501. Si c'était 1507, elle aurait eu 28 ans quand elle a été exécutée, certainement encore en âge de procréer, ce qui signifie qu'elle est incapable de produire fils ne pouvait pas être une raison valable pour l'exécuter. Si elle était née en 1501, elle aurait eu environ 35 ans quand elle aurait été exécutée (d'âge moyen selon les standards Tudor), ce qui suggérerait que son personnage était délibérément conspiré par le conseiller du roi Thomas Cromwell pour des raisons politiques. Kinosfera

9. Reproduction musicale

Un recueil de chansons appartenant vraisemblablement à Anne Boleyn appartient au Royal College of Music de Londres et, en 2016, une chorale a arrangé une interprétation des chansons du livre. On soupçonne qu'une chanson dans le livre sur la mort a peut-être été écrite par Boleyn.

classicfm

Publicité

8. Une Première Notable

Anne Boleyn est également remarquable pour être la première reine d'Angleterre à être publiquement exécutée. Une fois trouvée coupable, elle a d'abord été condamnée à brûler, mais Henry l'a changé de brûler à décapitation. Il a fait appel à un expert en épée de la France pour effectuer l'exécution au lieu d'utiliser l'axeman typique.

Ourdailyread

7. Contrairement à Anne

Peu de temps après la naissance de leur fille Elizabeth, les mêmes traits qu'Henry avait d'abord trouvés séduisants devinrent un ennui pour le roi. Anne était franc, contredisait fréquemment Henry et discutait avec lui en public. Juste quelques jours avant son arrestation, le théologien écossais Alexander Alesius a affirmé avoir été témoin d'une dispute entre les deux. Ce dont ils se disputaient est inconnu, mais leur relation a été décrite comme "la tempête a suivi le soleil, le soleil a suivi la tempête."

Pinterest

6. Un engagement secret

À la cour, Anne a attiré l'attention d'Henry Percy, héritier de Earl of Northumberland. La paire est tombée amoureuse et secrètement fiancée, mais le roi Henri VIII était également intéressé par Anne et a ordonné au cardinal Thomas Wolsey de mettre fin à leurs fiançailles.

Pinterest

5. Pas la maman

L'intérêt du roi Henry VIII pour Anne Boleyn était controversé, et pas seulement parce qu'il était déjà marié. Henry avait déjà une liaison avec la sœur aînée d'Anne, Mary. Il y avait aussi des rumeurs que sa mère Elizabeth Howard avait également été lit par le roi. Malgré des accusations publiques prétendant à l'affaire, le roi a nié, déclarant "jamais avec la mère" lorsqu'il est contesté.

Pinterest

4. Tandis qu'elle restait prisonnière à la Tour de Londres, Anne laissait sa garde et parlait sans censure des conversations qu'elle avait eues avec Mark Smeaton et Henry Norris - les hommes nommés dans ses accusations d'adultère. Le lieutenant de la tour prit note et rapporta ses paroles au roi, qui prit ses paroles pour preuve de son adultère. Elle a également involontairement causé l'arrestation de sir Francis Weston quand elle a prétendu qu'il avait professé une fois son amour pour elle. C'était assez de "preuves" pour aboutir à l'exécution de Weston, qui n'avait alors rien à voir avec l'enquête. Quatre autres hommes impliqués ont également été exécutés, juste deux jours avant la mort d'Anne.

Un théâtre plus jeune

3. Faux accusations

Boleyn a été accusée d'adultère avec 5 hommes (y compris son frère), et de comploter pour assassiner le roi et ses amants afin qu'elle puisse épouser Henry Norris. Les historiens modernes s'accordent à dire que les accusations portées contre Anne Boleyn qui ont mené à son exécution étaient fausses et peu convaincantes et que Henry l'avait fait tuer juste parce qu'elle n'avait pas d'enfants mâles.

Foto-basa

2. Est-ce elle?

Malgré la planification minutieuse de l'exécution d'Anne Boleyn, peu ou pas de réflexion sur ce qui devait être fait de ses restes après coup. N'ayant pas disposé de cercueil, ses restes auraient été placés dans un vieux coffre à flèche, et elle et son frère ont été enterrés dans une tombe anonyme devant l'autel de l'église Saint-Pierre-et-Vincula. Dans une tournure intéressante, il s'est avéré que cinq autres femmes décapitées avaient été enterrées sous l'autel, et il avait simplement été

supposé

que les os trouvés dans une poitrine de flèche étaient les siens. Il y a aussi une théorie selon laquelle ses proches ont fait enterrer secrètement son corps ailleurs, ce qui, selon cette découverte, aurait pu être vrai. Sans test ADN, la vérité ne sera probablement jamais connue.

Onthetudortrail 1. Pour la sorcellerie et la trahison ... Quand Anne Boleyn fut amenée à l'échafaud pour mourir, elle demanda l'autorisation de s'adresser à la couronne et obtint le droit de le faire. Malgré les preuves limitées contre elle, elle a dit: «Bons chrétiens, je suis venu ici pour mourir, car selon la loi et par la loi, je suis jugé pour mourir, et par conséquent je ne parlerai rien contre elle. Je suis venu ici pour n'accuser personne, ni pour rien dire de cela, dont je suis accusé et condamné à mourir, mais je prie Dieu de sauver le roi et de l'envoyer longtemps pour régner sur vous, car un prince plus doux et plus miséricordieux il n'y a jamais eu et pour moi il était toujours un bon, un gentil et souverain seigneur. Et si quelqu'un se mêle de ma cause, je demande qu'ils jugent le meilleur. Et ainsi je prends congé du monde et de vous tous, et je vous désire de tout cœur de prier pour moi. O Seigneur, aie pitié de moi, à Dieu je remets mon âme. "

Comme elle attendait la lame du bourreau, agenouillée sur le bloc, elle répéta la phrase:" A Jésus-Christ je remets mon âme; Seigneur Jesu reçois mon âme. "

YouTube

Laissez Vos Commentaires